PMS de la CPGE à VALDAHON (25)
25 juin-3 juillet 2017

Les 19 préparationnaires du Lycée Militaire d’Autun à la PMS.

Dans le cadre de leurs études, 19 préparationnaires du Lycée Militaire d’Autun ont découvert le dépassement de soi, la cohésion et la rigueur à travers une préparation militaire supérieure (PMS) au camp militaire du VALDAHON.
Durant une semaine, ils ont enchaîné les cours théoriques sur le combattant, les transmissions, la topographie, et le maniement du FAMAS. Tout en apprenant les méthodes de la pédagogie afin de se préparer au métier qu’ils convoitent tous : devenir officier de l’Armée française.
La théorie a ensuite laissé place à la pratique avec la découverte du parcours d’obstacles, le tir au SITTAL concrétisé par des tirs à balles réelles (150 cartouches par stagiaires en IST-C puis à la tombée de la nuit en ambiance tactique), l’aménagement de trous de combat dans la boue et sous la pluie, le rallye de 10km… Mais comme toujours, la bonne humeur et le sérieux des stagiaires et de leurs cadres étaient de la partie.
Après 2 nuits de bivouac à la « cabane aux biches », rythmées par les attaques ennemies et les embuscades, fatigués mais ravis de leur semaine, des souvenirs plein la tête, les membres de la 1re section PMS du LMA ont refait leurs sacs pour partir en vacances. Rendez-vous le 21 août 2017 pour la suite de ces aventure.

La 1re PMS du LMA.

Dès notre arrivée au camp du Valdahon, nous nous sommes mis en condition avec un petit footing. Cette première activité a signé le début d’une longue semaine. Parmi les suivantes, certaines nous ont manqué plus que d’autres. Tout d’abord, le parcours d’obstacles s’est révélé être une épreuve nécessitant plus de technique que de force. Après la perception des FAMAS, nous sommes rapidement passés à la pratique et moins d’une journée après nous tirions déjà à balles réelles. cc fût sûrement l’activité la plus impressionnante et celle que nous avons le plus appréciée. Après de nombreux cours, occasions pour certains de prendre un temps de repos, nous somme partis vaillamment sur le terrain, sous un temps incertain, FAMAS à la main et sac sur le dos. D’une après-midi au lendemain, la mise en pratique des actes réflexes du combattant commencent avec 11 ateliers sur un parcours d’1 km parcourus 4 fois. 2 jours plus tard, nous avons effectué une marche de 10 km pendant laquelle nous avons été évalués sur les points étudiées précédemment. Lors de la course d’orientation qui a suivi, nous avons dû garder notre « self control » face aux difficultés à trouver les balises installées dans un boîtier en bois de la couleur des arbres.
A la fin de cette 1re phase de la PMS, nous avons passés une demi-nuit en bivouac pour mettre en oeuvre les acquis de la semaine, à la lumière d’une lune parfaite, pour accomplir en trinôme la mission « porter un message ». Avant cela, tous autour du feu, nous avons passé un nouveau bon moment avec l’encadrement en chantant et en mangeant des pizzas et en buvant quelques boissons rafraîchissantes.
Après ces 9 jours d’efforts, contents de cette semaine, nous partons en vacances en attendant la 2e partie de notre PMS, durant laquelle tous les « tièdes » nous rejoindrons. Cependant, il ne faut pas oublier tout ce que nous avons pu accomplir grâce au travail et aux conseils de nos cadres : le capitaine SEVENIER, les adjudants-chefs BERNARDON et JOURDAN, l’adjudant PERRI, les caporaux-chefs BEAURAIN, MAGNIEN et TACHET, sans oublier le 1re classe DESIRE.