La CPES à VEZELAY
8 juin 2017

Les CPES Iéna découvrent Vézelay et la Cure, dans l’Yonne

Le parcours culturel et pédagogique des CPES s’est achevé à Vézelay, le 8 juin, par la visite de la basilique Marie-Madeleine, en l’abordant par la description du tympan extérieur, datant de la période de restauration de l’édifice, au milieu du XIXe siècle. Le thème, ainsi que le placement des personnages, renvoient au Jugement dernier du tympan de la cathédrale d’Autun. L’œuvre de 1856 est d’ailleurs assez fidèle, dans son organisation, à celle conçue par le grand sculteur Gilesbertus pour Autun, mais aussi pour Vézelay. Les élèves, en entrant ensuite dans le Narthex ont pu découvrir un autre tympan, celui-ci d’origine et parfaitement conservé, articulé autour d’un Christ en majesté. L’entrée dans la Nef est impressionnante, car les dimensions de celle-ci sont, pour ce qui concerne sa longueur, supérieures à celle de Notre-Dame de Paris. La lumière se fait plus vive à mesure que le visiteur avance vers le chœur et que le Gothique primitif remplace le Roman bourguignon. Les élèves ont aussi été particulièrement attentifs à la qualité de conservation des chapiteaux historiés, représentant notamment des passages de la Bible et des Evangiles. Parmi eux se distingue la décolation de Saint Jean-Baptiste. L’an prochain, la future classe de CPES, les Juliette, tentera de faire cette visite le 21 juin, afin de profiter des lumières si particulières du solstice d’été.
L’après-midi, ludique, a été consacré à la descente de la Cure en Canoë, sans oublier de profiter du moment pour prolonger le cours in situ de la semaine passée, en Franche-Comté, centré sur le rôle des aménagements hydrauliques dans le développement industriel. Le point de départ de la descente de la Cure se situe en effet à quelques mètres d’une petite centrale hydro-électrique et, en route, les élèves ont franchi le perthuis d’un moulin. Ils ont aussi profité d’une halte pour étudier une curiosité géologique : la Pierre percée, ainsi que l’évolution des infrastructures de transport, en passant sous les deux ponts de Pierre-Perthuis.