La CPES à la Machine (58)
26 septembre 2018

La classe de CPES découvre la ville minière de La Machine (Nièvre)

Le 26 septembre 2018, dans le cadre d’une séance d’histoire in situ, en relation avec l’étude de la société française au XIXe siècle, et, en particulier, du monde ouvrier, la classe de CPES « Koufra », accompagnée de son chef de peloton, l’adj. Grégory et de son professeur d’histoire, M. Passaqui, est allée visiter la petite ville de La Machine, dans la Nièvre. Celle-ci est connue pour l’intérêt pédagogique et culturel de son musée de la mine. De la fin du XVIIIe siècle à 1974, une exploitation houillère intense a permis à ce simple hameau de profiter d’un développement industriel important, en approvisionnant en houille les raffineries de sucre d’Orléans, la clientèle domestique parisienne, mais aussi, à partir des années 1860, les fameuses usines du Creusot, après le rachat de la mine par les établissements Schneider et Cie, en 1869. La Machine est caractéristique de ces petites mines de houille du pourtour du Massif central. La production annuelle a oscillé entre 100 000 et 300 000 tonnes. L’exploitation a été interrompue non pas faute de charbon, mais en raison du coût de production, très élevé, non compétitif dans une période de pétrole bon marché et d’émergence de l’électricité d’origine nucléaire.
Bien que traumatisée par l’arrêt de sa principale activité, La Machine n’est pas sinistrée. Elle a su développer d’autres activités, en profitant, par exemple, de la présence de vastes forêts. Grâce à la préservation de son patrimoine minier, à son urbanisme caractéristique des anciennes villes industrielles - on pense à ses cités minières - elle est devenue un centre touristique majeur de la Nièvre.
C’est dans cette perspective que les élèves de CPES ont commencé par la visite du Puits des Glénons animée par des guides, pour découvrir les infrastructures (chevalement, fonctionnement de la cage d’extraction…), puis les techniques souterraines et conditions d’extraction du charbon auxquelles étaient confrontés les mineurs.
Ensuite, les étudiants ont continué leur parcours avec la visite du Musée de la Mine qui retrace, dans les anciens bâtiments de direction, l’histoire de La Machine. Cette année, la visite était accompagnée d’une exposition temporaire passionnante, consacrée aux métiers de la mine et à leur évolution.

Jean-Philippe Passaqui